Communiqués de presse

19 octobre, 2021

Communiqué de presse: Des personnalités influentes envoient un message conjoint au premier ministre Trudeau pour l’exhorter à accélérer la mise en oeuvre de la Prestation canadienne pour les personnes handicapées

Pour diffusion immédiate
20 octobre 2021

Des personnalités influentes envoient un message conjoint au premier ministre Trudeau pour l’exhorter à accélérer la mise en oeuvre de la Prestation canadienne pour les personnes handicapées

(Toronto) – Dans une lettre ouverte adressée au premier ministre et au gouvernement fédéral,
près de 200 membres éminents du public, dont des politiciens, des leaders, des universitaires, des
artistes et des athlètes, réclament :

• l’accélération de la conception et de la mise en oeuvre de la Prestation canadienne pour
les personnes handicapées;
• une participation active et réelle des personnes handicapées à chaque étape du processus,
du début à la fin.

« Accélérer l’implantation de la prestation promise mettra les besoins des personnes en situation
de handicap au centre des plans de relance post-pandémie du pays et comblera la lacune qui
existe depuis longtemps dans notre filet de sécurité sociale», affirme Rabia Khedr, directrice
nationale du mouvement Le handicap sans pauvreté.

« Cela respectera aussi notre engagement envers la Convention des Nations Unies relative aux
droits des personnes handicapées », ajoute-t-elle.

Le projet de Prestation canadienne pour les personnes handicapées a été présenté par le
gouvernement fédéral il y a un an, dans le discours du Trône, et constitue l’aboutissement des
luttes menées pendant de nombreuses années par la communauté des personnes en situation de
handicap. Par la suite, dans un projet de loi déposé avant les vacances parlementaires l’été
dernier, le gouvernement a pris un engagement sans précédent : offrir une prestation fédérale de
soutien au revenu aux personnes handicapées afin que celles-ci ne soient plus condamnées à la
pauvreté.

« Cet engagement doit maintenant se concrétiser », déclare Mme Khedr.

« J’espère vraiment que nous pourrons nous rassembler en tant que société et nous unir pour
travailler à améliorer la situation des personnes en situation de handicap, » souligne Luca
« Lazylegz » Patuelli, coprésident du mouvement Le handicap sans pauvreté.

Parmi les signataires de la lettre ouverte, on trouve des militants des droits des personnes
handicapées, des membres de l’Ordre du Canada, d’éminents philanthropes, des universitaires
des économistes, des journalistes, des écrivains et des réalisateurs primés, des athlètes
paralympiques, d’anciens ministres et diplomates et des sénateurs en exercice.

Mentionnons notamment l’ancien ministre de la Santé Allan Rock; l’ancien sénateur et membre du Conseil privé Art Eggleton; l’ancien lieutenant-gouverneur de l’Ontario David Onley; l’autrice et militante des droits de la personne Tara Ross; les économistes Lindsay Tedds et Evelyn Forget; le chef de la direction de Fondations communautaires du Canada Andrew Chunilall; l’autrice-compositrice-interprète Christa Couture; le militant des droits des personnes handicapées Ali Mohammed; et le sénateur Mohamed-Iqbal Ravalia.

La publication de cette lettre ouverte a été coordonnée par les organismes sans but lucratif Le handicap sans pauvreté, La Marche des dix sous du Canada, la Société canadienne de la sclérose en plaques et Race & Disability Canada.

« Les personnes qui vivent dans la pauvreté ne peuvent plus attendre, déclare Michelle Hewitt, coprésidente du mouvement Le handicap sans pauvreté. Nous sommes déterminés à éliminer la pauvreté chez les personnes handicapées au Canada. »

Les Canadiennes et Canadiens de tous les horizons politiques partagent ce point de vue. À preuve, dans un récent sondage Angus Reid, 89 pour cent des personnes interrogées déclarent qu’il est temps d’agir pour mettre un terme à la pauvreté des personnes handicapées, et la majorité appuie le projet de prestation parce que c’est « la bonne chose à faire » (57 pour cent) et parce que le soutien accordé actuellement aux personnes handicapées est inadéquat (59 per cent). De plus, 88 pour cent sont d’accord pour dire qu’« il est temps que tout le pays se rassemble pour mettre fin à la pauvreté des personnes handicapées ».

Remarquons également que, lors des dernières élections fédérales, tous les principaux partis ont inclus les besoins des personnes handicapées dans leur plateforme.

« Nul besoin d’effectuer d’autres études qui retarderaient le processus, nous connaissons le problème, nous savons comment le régler et nous avons l’appui des Canadiennes et Canadiens de toutes allégeances politiques. Le moment est venu de mener à bien le projet de Prestation canadienne pour les personnes handicapées. Le moment est venu de mettre fin à la pauvreté des personnes en situation de handicap », affirme Rabia Khedr.

Share This
Aller au contenu principal