leadership d'équipe

Photograph of

Steven Estey

Steven Estey a consacré près de 30 ans de sa vie à la défense des droits des personnes handicapées au Canada et dans le monde.

“Trop de personnes handicapées vivent avec de faibles revenus au Canada, et toute mesure visant à leur garantir un niveau de vie adéquat sera une révolution!”, affirme-t-il.

Il a été conseiller pour le gouvernement du Canada lors de la rédaction de la première version de la Convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations Unies de 2003 à 2006. Il a occupé le poste de directeur, droits humains, chez Disabled Peoples International, un organisme canadien ayant des sections partout dans le monde, et a aussi été directeur-exécutif du Conseil des Canadiens avec déficiences. Il s’est également occupé des relations gouvernementales au sein de la Rick Hansen Foundation et a oeuvré auprès des étudiants vivant avec un handicap à l’Université de Colombie-Britannique.

Le projet d’Allocation canadienne à l’autonomie des personnes handicapées allume vraiment Steven, car il aidera le Canada à remplir les engagements en matière de droits sociaux, économiques et culturels figurant dans la Convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations Unies.

Steven souligne l’importance de la coopération entre les deux niveaux de gouvernements : “L’un des principaux enjeux se posera quand le gouvernement fédéral traitera avec les gouvernements des provinces et des territoires. Nous devrons nous assurer que ces derniers n’accapareront pas les montants de l’allocation.”

“J’ai été témoin des difficultés engendrées par ce genre de négociations entre niveaux de gouvernement tout le temps que j’ai été aux Nations Unies”, raconte-t-il. Quand on vit dans une fédération, ces négociations peuvent devenir très complexes.” Steven a hâte de contribuer à mettre au point une stratégie de communication efficace avec le gouvernement.

Steven est né à Terre-Neuve-Labrador mais a grandi en Nouvelle-Écosse, où il a obtenu un baccalauréat en philosophie de l’Université St. Francis Xavier et une maîtrise en développement international de l’Université St. Mary. Il a vécu à Kingston, en Jamaïque, dans le cadre de ses études universitaires, pendant lesquelles il a travaillé auprès de vendeurs de rue handicapés.

De son propre aveu, vivre en Nouvelle-Écosse et en Colombie-Britannique a rendu Steven culturellement sensible aux différences canadiennes. Il habite maintenant Halifax, avec sa femme Anne MacRae, une avocate elle-même handicapée, et leur fils Isai. Pour la première fois en 30 ans, il n’a pas quitté une seule fois la Nouvelle-Écosse cette année. “Je peux dire que j’ai vraiment aimé l’expérience”, conclue-t-il.