leadership d'équipe

Rabia Khedr

Rabia Khedr

Directeur national

Rabia Khedr cumule plus de 25 ans d’expérience en organisation communautaire, et s’implique énormément dans la cause de la justice pour les personnes handicapées au niveau local, provincial et national.

“Quand il a fallu aider financièrement les personnes sans incapacité, on aurait dit qu’il n’y avait pas de limites”, affirme Rabia à propos de la réaction du gouvernement face à la pandémie. “Mais quand est venu le tour des personnes handicapées, on a eu l’impression d’avoir des bâtons dans les roues.”

“Un obstacle, c’est une occasion de faire les choses différemment”, dit-elle. Rabia est la présidente directrice-générale de DEEN Support Services, un organisme ontarien de soutien aux personnes handicapées fondé par la communauté musulmane du Canada. Elle est aussi consultante pour diversityworX, une entreprise qui offre aux organismes des formations sur l’accessibilité et l’acquisition de compétences interculturelles.

Rabia est aussi la fondatrice de Race and Disability Canada et a été commissionnaires au sein de la Commission ontarienne des droits de la personne. Elle est membre du Comité consultatif des personnes handicapées mis en place par la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough, et siège au conseil d’administration de Normes d’accessibilité Canada. Elle a été décorée de la médaille du jubilé de diamant d’Élisabeth II en 2012.

Née au Pakistan, Rabia est arrivée au Canada à l’âge de 4 ans. Stimuler l’engagement politique des personnes handicapées, surtout celles qui sont racisées, est une véritable passion pour elle. La pandémie de COVID-19 l’a montré : les personnes handicapées sont souvent oubliées quand vient le temps de planifier des mesures d’aide d’urgence.

Rabia est emballée de pouvoir aider à rassembler des gens d’expériences diverses afin de créer une allocation qui améliorera le quotidien des personnes handicapées. Étant elle-même aveugle et ayant des proches vivant avec un handicap mental, elle sait à quel point il est difficile financièrement de vivre avec une invalidité en raison des barrières sociales.

“Il y aura une nouvelle normalité post-pandémie, j’en suis fermement convaincue, et je veux contribuer à la définir”, s’exclame Rabia. “Il n’y a pas de retour en arrière possible. Nous aurons besoin d’aller vers l’avant avec quelque chose de nouveau, de frais, de mieux pour tout le monde! L’Allocation canadienne à l’autonomie des personnes handicapées sera une des composantes de ce renouveau.”

Rabia détient un baccalauréat en art de l’Université de Toronto et une maîtrise en art de l’Université York. Elle habite à Mississauga avec son mari et ses quatre jeunes enfants, dans une maison qu’elle a achetée de ses parents il y a plus de 20 ans. Le couple s’est découvert une passion pour le tandem pendant la pandémie et on peut souvent les croiser, parcourant la ville.