leadership d'équipe

Gary Tinker

Gary Tinker

Gary Tinker apporte à l’équipe de direction du projet d’Allocation canadienne à l’autonomie des personnes handicapés une riche expérience de défenseur des droits des personnes handicapées dans les communautés autochtones du Nord.

“Beaucoup de gens ressentent de l’amertume face à ce genre de situation », dit-il. « Pour ma part, je n’ai pas de rancœur, je n’ai que du cœur à mettre à l’ouvrage!”

Gary a fondé la Gary Tinker Federation for the Disabled, un organisme qui offre des services de lobbying, d’éducation et de formation aux habitants du nord de la Saskatchewan. Atteint de paralysie cérébrale, Gary sait à quel point les services de soutien sont rares dans le Nord. Né à Pinehouse, un village à majorité métis situé à 480 kilomètres au nord de Saskatoon, il a grandi dans cette ville, auprès d’une famille d’accueil.

À Saskatoon, Gary a fréquenté une école spécialisée pour les enfants ayant des incapacités physiques. Il a été opéré plusieurs fois dans sa jeunesse et des traitements l’ont aidé à continuer à marcher. À 15 ans, il a décidé de retourner à Pinehouse, pour repartir quelques années plus tard.

“Il n’y avait pas d’espoir là-bas, et je voulais un avenir », se souvient-il.

En 1989, à l’âge de 22 ans, Gary a parcouru en béquilles le trajet La Ronge-Régina pour sensibiliser le public aux besoins des personnes handicapées vivant dans le Nord.

Ce parcours de 650 kilomètres a marqué pour lui le début d’une aventure militante qui l’a mené à plusieurs occasions à la Chambre des communes. Gary a participé aux Olympiques spéciaux. Il a rencontré la Reine Elizabeth II, de même que tous les premiers ministres du Canada de Jean Chrétien à Justin Trudeau. La défense du droit des Autochtones handicapés à obtenir du soutien est pour lui une véritable passion. Parlant couramment cri, Gary a été le vice-président du local métis de Pinehouse Lake pendant 10 ans. Il représente également les personnes handicapées auprès des différents organismes métis nationaux. Ces jours-ci, il travaille à mettre sur pieds un centre d’hébergement, à Pinehouse, en soutien aux personnes ayant un trouble de santé mentale. Il rédige par ailleurs un mémoire.

Gary est en couple depuis 20 ans. Sa femme et lui habitent à Pinehouse et sont famille d’accueil depuis une dizaine d’années. Dans ses temps libres, Gary aime beaucoup pêcher.